Une ville minière mise en évidence par l’escroquerie à la Ponzi de l’exploitation des nuages de bitcoin

Mining City, un projet d’exploitation minière en nuage basé aux Philippines, a été qualifié de système de Ponzi par la Commission des valeurs mobilières des Philippines
L’escroquerie consiste à solliciter jusqu’à 12 600 dollars par mois pour des contrats miniers inexistants
L’exploitation des nuages a longtemps attiré les crypto-criminels

La Commission des valeurs mobilières des Philippines (SEC) a souligné que Mining City était un autre exemple de la pléthore d’escroqueries liées à l’exploitation minière dans le nuage de Bitcoin. La semaine dernière, l’agence a mis en avant le site web comme un autre exemple des systèmes dans lesquels les investisseurs paient une redevance mensuelle en prévision de recevoir une partie des revenus mensuels de l’exploitation minière de Bitcoin, alors qu’en fait ils sont payés par les nouveaux arrivants.

La ville minière est un système de Ponzi typique

La SEC a affiché l’avertissement concernant Mining City à la fin de la semaine dernière, suite à „de nombreux rapports et informations recueillis par la Commission“, déclarant que cette entreprise n’est pas enregistrée auprès de la Commission et n’a pas de licence pour opérer dans le pays.

Dans un conte familier, Mining City prétend vendre des contrats miniers pour une somme mensuelle, demandant aux clients de payer jusqu’à 12 600 dollars par mois, leurs frais étant censés continuer à louer l’équipement minier Bitcoin. L’entreprise prétend ensuite exploiter Bitcoin avec ce nouvel équipement et remet une partie des bénéfices aux investisseurs.

Les investisseurs obtiennent de „faux profits“.
Cependant, bien qu’il existe un certain nombre de services légitimes d’extraction de bitcoin dans le nuage, le secteur a malheureusement attiré l’attention des escrocs. Mining City semble être l’un d’entre eux, la SEC alléguant que la société fonctionne comme une chaîne de Ponzi, en payant les anciens clients avec les recettes des nouveaux :

…ledit système utilisé par MINING CITY montre clairement l’existence d’une possible chaîne de Ponzi où l’argent des nouveaux investisseurs est utilisé pour payer de „faux profits“ aux investisseurs précédents et est conçu principalement pour favoriser ses meilleurs recruteurs et ses premiers preneurs de risques et est préjudiciable aux membres suivants en cas de pénurie de nouveaux investisseurs.

La SEC a identifié les auteurs de l’escroquerie et les a menacés, ainsi que toute personne agissant dans leur intérêt, de sanctions sévères à mesure qu’ils poursuivraient leur enquête, dans l’espoir de mettre fin à l’escroquerie avant que quelqu’un d’autre ne perde son investissement.

Binance, Bitfinex and Tether are handling a $ 1 billion „bill“

It took a lot of trust to handle the switch process.

On August 20, a $ 1 billion „exchange process“ for the popular stablecoin Tether (USDT) took place

The crypto exchanges Binance and Bitfinex were involved in this process, with the blockchain project TRON ( TRX ) losing out.

At regular intervals , a certain amount of tether is „burned“ on one blockchain in order to be recreated on another blockchain. Although this „switching process“ sounds simple, it is complicated to carry out and requires a lot of trust.

So now when the big crypto exchange Immediate Edge scam decided to convert 1 billion US dollars of tether stored on the trading platform from the TRC-20 form to the ERC-20. In short: Binance wanted fewer tethers based on the TRON blockchain and, in return, more tethers based on the Ethereum blockchain.

For this reason, the crypto exchange had decided to make the said change

For this purpose, the switching process was carried out, which comprised six transactions and took just under an hour. For Tether / Bitfinex there was no risk at any time, as Binance was the initiator. In the meantime, however, the crypto exchange was 400 million or 600 million US dollars in the red, which makes it clear that there is indeed a need for great trust between all actors involved.

It is unclear whether the „exchanged“ tether are the crypto exchange’s own assets or stored user funds. At the time of going to press, neither Binance, Bitfinex nor Tether had responded to Cointelegraph’s requests. This article will be updated as soon as there is feedback.